By using our site you agree to the use of cookies. We use them to increase the quality of this site especially for you, they help us understand your needs (help us collect statistics), help our partners deliver the right content displayed on our website. To learn more about the cookies please click here.

cookies
noimage

Histoire du Mont Saint-Michel

Fondé selon la tradition à la suite de trois songes qu’eût en l’an 708 saint-Aubert évêque d’Avranches, le Mont Saint-Michel fut, dès ses origines, un grand centre de pèlerinage. Avant l’an mil fut élevée l’église préromane .

Au XI e siècle, l’église abbatiale romane fut fondée sur un ensemble de cryptes, au niveau de la pointe du rocher et les premiers bâtiments conventuels furent accolés à son mur nord.

Au XII e siècle, les bâtiments conventuels romans furent agrandis à l’ouest et au sud.

Au XIII e siècle, une donation du roi de France Philippe Auguste à la suite de la conquête de la Normandie, permit d’entreprendre l’ensemble gothique de la Merveille : deux bâtiments de trois étages, couronnés par le cloître et le réfectoire.

Au XIV e siècle, la guerre de Cent ans rendit nécessaire la protection de l’abbaye par un ensemble de constructions militaires qui lui permit de résister à un siège de 30 ans.

Au XV e siècle, le chœur gothique flamboyant remplaça le chœur roman de l’église abbatiale.

Enfin, jusqu’au XVIII e siècle, s’est poursuivie la construction des logis abbatiaux qui composent la façade sud de l’abbaye.

Transformée en prison de la Révolution au Second Empire, l’abbaye est confiée depuis 1874 au service des Monuments Historiques et ouverte au public tout au long de l’année.

Depuis 1969, une communauté monastique y assure également une présence spirituelle permanente.

Inscrit au "Patrimoine Mondial" par l'Unesco en 1979, ce haut lieu touristique reçoit aujourd'hui plus de trois millions de visiteurs par an.